Victoire des écologistes dans la Hesse, Allemagne

Depuis la création de Bündnis 90/Die GRÜNEN, nos amis ont obtenu le plus fort résultat dans une élection locale en Hesse (région du centre-Ouest de l’Allemagne, où est située Francfort) et une augmentation phénoménale de 7,1 points en passant de 11,3% à 18,4%.
Les Verts deviennent le 3e force, derrière la CDU (droite conservatrice) qui passe de 30% à 28,5% et le SPD (gauche sociale-démocrate) qui passe de 29% à 24%.

« Nous sommes devenus une force politique centrale dans les municipalités, car nos questions sont très pertinentes pour les citoyens*, non seulement au niveau fédéral et des Länder, mais aussi au niveau régional. Après les élections régionales en 2018 et les élections européennes en 2019, nous avons maintenant pu obtenir un résultat d’environ 20 % aux élections locales en Hesse. Le système des partis semble changer pour de bon et nous, les Verts, sommes devenus un parti intermédiaire ambitieux. » disaient les responsables locaux au lendemain des élections.

Nos amis ont réalisé des gains importants dans toutes les zones de Hesse. Cela montre que les citoyens nous font confiance pour être capables d’assumer des responsabilités à tous les niveaux. Nous sommes très satisfaits de la croissance constante de notre parti, tant en termes de membres que de résultats électoraux. « Dans les zones urbaines, nous sommes la force motrice. Dans les grandes villes de Darmstadt, Francfort et Kassel, nous sommes devenus premier parti, souvent avec une large avance, et nous avons maintenant la tâche de former des gouvernements stables et progressistes. En outre, nous sommes devenus la force la plus puissante dans neuf autres municipalités, dont Gießen et Marburg. »

Parmi les candidat.e.s élu.e.s, la proportion de femmes et de jeunes n’a jamais été aussi élevée.
« Nous sommes heureux que l’AfD ait perdu 5,0 points et ne soit plus soutenue que par 6,9 % des Hessois. Dans les mois à venir, il s’agit maintenant de faire passer l’AfD sous la limite des 5 %, afin qu’il ne siège plus au parlement de Hesse lors des prochaines élections régionales. La haine et l’agitation n’ont pas leur place en Hesse. »

Nous continuons à travailler sur la transition sociale-écologique. « Les prochaines années montreront dans quelle mesure nous parviendrons à combattre la crise climatique. Cela nécessitera un effort commun et les Verts les plus forts possibles. En outre, notamment à la suite de la pandémie de Corona, nous devons nous efforcer d’inverser la fracture sociale. Pour nous, VERTS, politique climatique progressiste et justice sociale vont de pair. »

Ces élections locales motivent pour la campagne des élections fédérales. Les citoyens sont fatigués de la politique d’immobilisme de la Grande Coalition et veulent enfin une politique qui traite en profondeur les problèmes du présent.

Clin d’oeil à notre militant EELV, Florian Chiron, réélu à son poste de conseiller au Conseil des étrangers de la Ville de Francfort, la liste verte passant de 250 à 2100 voix et de 1 à 3 élu.e.s.