Taiwan : EELV condamne l’intimidation militaire de la Chine et appelle à la désescalade

Vendredi 5 août 2022

Le 2 août dernier, Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentant·es des États-Unis, s’est rendue à Taïwan pour une visite officielle. Cette visite a servi d’alibi au régime chinois pour une nouvelle escalade. La Chine a ainsi de nouveau lancé des manœuvres militaires de grande envergure autour de l’île. Ces intimidations remettent gravement en question l’équilibre de la région.

Depuis quelques jours, ce sont ainsi plusieurs dizaines de manœuvres militaires d’ampleur qui sont menées aux abords de Taïwan : franchissement d’espaces aériens, déplacement de navires, tirs de missiles, mouvement de troupes, etc. Ces opérations autour de Taïwan détériorent grandement la stabilité géopolitique, la paix et la sécurité de la région. Nous appelons à leur arrêt immédiat. Les menaces sur l’intégrité de Taïwan sont inacceptables.

Face à ces menaces, nos démocraties doivent être solidaires et ne rien céder. Nous appelons l’Union européenne et le gouvernement à anticiper les conséquences économiques des sanctions éventuelles qui seraient mises en œuvre si la Chine décidait d’agresser militairement Taïwan. Diplomatiquement, notre réponse se doit d’être audible, commune et forte.

L’attentisme de notre Ministère de l’Europe et des affaires étrangères nous inquiète.

Nous demandons au Quai d’Orsay de convoquer dans les plus brefs délais  l’ambassadeur de Chine en France pour qu’il s’explique sur ses propos. Affirmant sur une chaîne de télévision française vouloir “réunifier et rééduquer” Taïwan, ces menaces à peine dissimulées, en direct à une heure de grande écoute, ne sauraient rester ignorées.

Attaché à la liberté des peuples de disposer d’eux même, Europe Écologie Les Verts souhaite réaffirmer ici sa position. La Chine est seule responsable de la montée des tensions. Le narratif d’« une seule Chine » nourrit la propagande du régime autoritaire et anti-démocratique chinois.

La Chine est une dictature. Ce régime organise le génocide des Ouïghours et la répression d’autres peuples comme les Tibétains met à mal quotidiennement les droits humains sur son sol et menace illégitimement Taiwan et sa démocratie. Il bâtit diplomatiquement un axe révisionniste autoritaire avec, notamment, la Russie de Vladimir Poutine. 


Ainsi, EELV condamne l’hostilité chinoise vis-à-vis de Taïwan. Nous apportons notre soutien au peuple taïwanais et à la démocratie taïwanaise, appelons à l’arrêt immédiat des dangereuses manœuvres chinoises et plaidons pour une réponse diplomatique forte et commune de l’Union européenne.

Chloé Sagaspe et Alain Coulombel, porte-paroles
La commission transnationale d’EELV

https://www.eelv.fr/taiwan-eelv-condamne-lintimidation-militaire-de-la-chine-et-appelle-a-la-desescalade/