Royaume-Uni: La date limite pour votre settled status et pré settled status est au 30 Juin !

ATTENTION: La date limite pour demander votre settled status et pré settled status est au 30 Juin ! Si ce n’est déjà fait AGISSEZ IMMÉDIATEMENT. Il sera ensuite trop tard pour faire valoir vos droits et vous serez dans l’illegalité !

SETTLED STATUS: PASSÉ LE 30 JUIN IL SERA TROP TARD. NE RISQUEZ PAS L’EXPULSION !

Pour rappel, passé le 30 Juin il sera trop tard pour demander votre settled ou pré-settled status. Ne jouez pas avec le feu ! En l’absence du précieux document *, passé cette échéance vous deviendrez aux yeux des autorités Britanniques passible d’expulsion du jour au lendemain !

Tel est le sort qu’on déjà connu trois Britanniques en Allemagne. “ Germany deports three British for Brexit rule breach” titrait le presse Anglaise au début Avril. Expulsés, déportés, reconduits à la frontière, tel est bien ce qui menace des milliers de nos compatriotes et plusieurs dizaines voire centaines de milliers d’Européens à travers le continent et ce dès aujourd’hui.

Conséquence du Brexit chaque pays a mis en place son propre système permettant aux Européens au Royaume-Uni mais aussi aux Britanniques en Europe de pouvoir jouir d’un minimum de droits. Settled status ici au Royaume-Uni , simple carte de séjour, offrant bien moins de protections, pour les Britanniques vivant en France. Dans certains pays, Allemagne mais aussi Espagne les délais sont déjà passés et les expulsions ont commencé.

Aux dernières nouvelles plus de 200 000 Français avaient obtenu leur fameux status au Royaume-Uni. Sur une communaute Française estimée parfois à 350 000 personnes je vous laisse calculer combien se retrouveront hors la loi passé le 30 Juin. Il est d’ores et dejà évident que nous serons dans les dizaines de milliers de Français désormais expulsables.

CELLULE D’URGENCE À VENIR ?

Dès Juin 2019 j’avais alerté Mme de Montchalin alors secrétaitre d’État aux Affaires Européennes sur cette situation à venir lui disant que nombre de Français ne sauront, ne voudront ou ne pourront demander leur settled status se retrouvant ainsi dans l’illégalité. Mme de Montchalin me confirmait que rien, oui rien, n’était prévu pour eux. Que ce soit par négligeance ou inconscience nos compatriotes expulsés mériteraient ainsi d’être abandonnés à leur sort. Et pourtant, contrainte et forcée la France devra bien créer, sous une forme ou sous une autre, une cellule d’urgence pour leur venir en aide.

Soyons sans illusions. Les Européens vivant au Royaume-Uni ont été traités comme monnaie d’échange ( vous vous souvenez le “bargaining chip” ?) durant les negociations sur le Brexit. Nul doute qu’il en sera de même post-Brexit. “Britain deports three French families for Brexit rule breach” pourra titrer la presse Anglaise en Juillet.

*Le document est électronique

https://www.gov.uk/view-prove-immigration-status

Frederic Fournier, Fin Avril 2021

Plus d’articles sur le site d’EELV UK: https://www.eelv-uk.com/