En cette décennie 2020, pourquoi s’engager en politique?

{Cet article est un republication du site internet du groupe EELV-Royaume Uni, vous pouvez accéder à l’original ici}

Je suis née en 1970, à une époque où la politique faisait partie intégrante de la citoyenneté, et je me souviens des discussions enflammées au lycée et à l’université. Aujourd’hui, la défiance envers les politiques s’est généralisée et les extrêmes, qui semblent parler plus ‘vrai’, sont dangereusement plus populaires. Pourtant, la politique est le socle de notre démocratie, et si nous acceptons, comme le suggère Aristote, que “l’homme est un animal politique”, s’engager en politique implique a minima faire son devoir de citoyen, en prenant part aux élections.

Vous n’êtes pas obligés d’adhérer à toutes les idées, ni même à un parti, mais la préservation de notre planète passe également par la lutte pour la protection de la démocratie; elle aussi est fragile. On voit les dégâts que des leaders extrémistes tels que Bolsonaro, ou Trump peuvent faire à l’écologie. Je pense également au Brexit, c’est a dire un changement de direction drastique, et durable du pays, qui a été décidé par les plus de 65 ans; 90% d’entre eux ont voté, contre 64% des jeunes. S’inscrire et voter, c’est préserver la démocratie.

Le deuxième niveau d’engagement en politique, c’est de rejoindre en tant que sympathisant ou adhérent un parti. C’est la décision que j’ai prise il y a 5 ans, tout d’abord avec le Women’s equality party, et maintenant avec EELV, car, pour mettre en place des changements durables, il faut les inscrire au coeur du monde politique, en faisant évoluer les lois, et les institutions.

Bien sûr, les manifestations spectaculaires d’XR (dont je fais également partie), les discours de Greta entre autres, réveillent les consciences, et créent la pression nécessaire pour forcer les politiques à ne plus ignorer la situation écologique.

Bien sûr les fantastiques initiatives tel que l’Economie bleue et les Climat’optimistes ou les innovations telles que Big Green sont indispensables pour sauver la planète.

Mais avoir des élus représentant 100% l’agenda écologique, lui donne une voix plus importante encore. Les verts allemands ont remporté une élection régionale avec 32% des votes. Les verts européens ont fait 13,5 % aux dernières élections et au Royaume-Uni la liste EELV a obtenu 22% aux elections éuropeennes de 2019.

Localement, nous avons une forte chance d’avoir des conseillers consulaires aux élections du 30 mai. Les élections consulaires sont importantes car les conseillers consulaires sont vos représentants locaux, et protègent vos droits. Pour preuve, des jeunes Français inscrits dans des universités du Québec ont monté une liste pour l’élection des conseillers consulaires, afin de faire écho à leurs difficultés liées à la situation sanitaire et à la hausse des frais de scolarité.

Comme je le disais au début, à EELV UK, nous sommes motivés par l’action ; l’année dernière, nous organisions des cafés écolos, des cours de permaculture, et le nettoyage de canaux. Cette année, nous demarrons des Ateliers participatifs sur la lutte contre les changements climatiques, la discrimination faite aux femmes, et l’écocitoyenneté par example. Ces ateliers en trois volets ont pour but de développer des idées et plans d’actions locaux que nous mettrons en place dès Juin 2021.

Pour résumer, n’ignorez pas l’engagement politique en plus de l’engagement professionnel ou associatif, au travers:

  • De voter aux élections consulaires du 30 mai, en ligne, à l’urne ou par procuration
  • De l’adhésion à un parti
  • Ou par exemple, en venant aux ateliers participatifs qui vont débuter le 19 avril.

Isabelle Blanchot

Binôme tête de liste EELV-UK pour les élections consulaires 2021