3.3 SERVICES PUBLICS & PARTENARIATS PUBLIC-PRIVE

Variable d’ajustement de tous les gouvernements, les services publics sont mis à mal par les politiques publiques successives (RGPP sous le Président Sarkozy, MAP sous la présidence Hollande, Action Publique 2022 pour le Président Macron). Toutes ces politiques n’avaient qu’un seul but, diminuer les effectifs dans les postes consulaires, coûte que coûte : fermeture de consulats, vente de bâtiments historiques, abandon d’actes de service public… Une hémorragie à arrêter d’urgence ! Nous souhaitons redynamiser notre réseau consulaire, le rendre attractif, efficace, accessible, citoyen et public, pour une action publique désintéressée du profit financier et qui mette l’écologie politique au cœur de son action.

AC.7 Réappropriation de la gestion du vote électronique, en internalisant la gestion de l’application web par les services de l’État, et création d’une équipe dédiée à son développement, sa maintenance, sa supervision et son évolution.

AC.8 Garantie du maintien des services publics dans les consulats et arrêt de l’hémorragie budgétaire, refus des partenariats public-privé systématiques et des accès payants aux services des ambassades.

AC.9 Intégration des critères carbone et de responsabilité sociétale et environnementale dans les politiques d’achats publics.

AC.10 Lutte contre le gaspillage alimentaire et préférence pour l’approvisionnement par des entreprises locales lors des réceptions dans les ambassades et consulats.

AC.11 Généralisation de l’usage de logiciels libres dans les services publics (administration consulaire, établissements scolaires, IF et AF…) et reversement des budgets de licences de logiciels au bénéfice d’actions de formation des personnels.

AC.12 Réévaluation à la hausse de la part budgétaire allouée aux services publics (lutte contre l’illectronisme, accompagnement des personnes vulnérables…)

AC.13 Facilitation de l’accès aux bâtiments publics pour les personnes à mobilité réduite là où cela est nécessaire.

AC.14 Mise en place d’une journée de mémoire pour les responsabilités de la France à l’étranger, notamment concernant la colonisation.

> Précédent – 3.2 Réforme de l’AFE
> Suivant – 3.4 Gestion des consulats et ambassades
> Retour au programme complet