Liste Belgique

Liste verte et ouverte, soutenue par EELV, Ecolo et Groen

9. Nicolas Tavitian

10. Sabrina Terentjew

11. Jérôme Jolibois

12. Claude Botella

13. Christophe Lefèvre 

14. Françoise Duthu

15. Frédéric Deverchère

16. Tatiana Pinget 

17. Quentin Hurel

18. Mélanie Vogel

19. Florent Le Duc

20. Perrine Ledan

21. Guillaume Sellier

1. Bertrand Wert

Conseiller en politiques publiques d’innovation et Conseiller communal (chef de groupe ECOLO-GROEN à Ixelles), délégué suppléant ECOLO au PVE

Ixelles

Une enfance dans la banlieue lyonnaise et des années lycée dans le quartier populaire des Minguettes à Vénissieux, cette période explique mon attachement viscéral à la lutte contre les inégalités sociales, scolaires et à toutes formes de discriminations.

Originaire du village d’Izieu, dans le Bugey, j’ai grandi avec l’histoire et la mémoire de « La Maison d’Izieu, mémorial des enfants juifs exterminés » dont je suis l’un des administrateurs aujourd’hui. Son travail à l’éducation contre les racismes et l’antisémitisme, et le rôle de la justice structurent mon engagement actuel.

Arrivé à Bruxelles il y a 20 ans, pour étudier et travailler sur et pour l’Europe, je me suis installé à Ixelles, je n’en suis jamais reparti et mes deux enfants y sont nés. 

Docteur en sciences politiques de l’université Paris 9 Dauphine, diplômé de l’ULB, j’ai toujours travaillé sur les politiques publiques européennes. Investi depuis 15 ans dans l’innovation, la recherche et le soutien aux PME innovantes, je travaille pour un programme européen dédié à ces enjeux, et j’y exerce aussi des responsabilités syndicales et pour les comités du personnel.

Amoureux de la nature, le ramassage des nappes d’hydrocarbure de l’ERIKA en janvier 2000 m’a définitivement conscientisé aux enjeux climatiques et environnementaux.

Cofondateur d’EÉLV Belgique un soir d’avril 2002, candidat aux élections communales d’Ixelles en 2006 pour ÉCOLO, j’ai été élu d’opposition de 2012 à 2018, puis nous avons remporté les élections communales d’octobre 2018, devenant la plus grande commune de Belgique dirigée par un Bourgmestre vert. Je suis chef du groupe ÉCOLO-GROEN au conseil communal.

Très impliqué dans la société civile belge, je suis l’un des coorganisateurs de la Marche bruxelloise suite aux attentats contre Charlie Hebdo en janvier 2015, initiateur de la pétition de 150.000 signatures contre José Manuel Barroso lorsqu’il a rejoint la banque Goldman Sachs en juillet 2016, parrain de la pause de plusieurs « pavés de mémoire » ou « Stolperstein » à Liège, Anvers ou Bruxelles, et l’un des cofondateurs du mouvement citoyen bruxellois #1bru1vote qui travaille pour donner le droit de vote à tou‧tes les Bruxellois‧es aux élections régionales.

Ces élections consulaires seront l’occasion de pousser toujours plus pour que nos services publics se transforment pour aider les Français‧es de Belgique à face à la crise climatique, sociale et démocratique, tout en garantissant le meilleur du service au public. Nous n’hésiterons pas à innover pour toujours plus de participation et le développement de nouvelles solidarités plus que jamais nécessaires avec la crise sanitaire que nous traversons.


2. Léa Charlet

Coordinatrice d’ASBL, déléguée suppléante ECOLO au PVE 

Saint-Gilles

Originaire de Versailles, Saint-Gilloise depuis l’an dernier, mais en région Bruxelloise depuis 7 ans, je travaille pour une organisation de jeunesse belge, écolo j. 

C’est l’Europe et le féminisme qui m’ont fait rejoindre EÉLV en 2016, puis Ecolo en 2018. 

Jeune trentenaire, je suis, depuis une quinzaine d’année, engagée dans différentes associations locales ou européennes, et j’ai notamment effectué plusieurs mandats en conseil d’administration, où l’une de mes priorités a toujours été de faire remonter les demandes des personnes que je représentais.

Après avoir vécu dans plusieurs autres pays européens, j’ai été confrontée aux difficultés que l’on peut rencontrer en tant que jeune expatriée : compréhension du système de santé, intégration dans le marché du travail, recherche d’emploi, création d’entreprise, ou encore embauche dans des entreprises, ou ONGs belges.

Lors de mon arrivée en Belgique, j’aurais bien aimé entendre parler des conseiller‧e‧s consulaires et savoir qu’ils et elles sont des appuis, des relais pour nos demandes en tant que français‧e‧s établi‧e‧s à l’étranger. 

Il me semble fondamental d’amener une perspective écologique, jeune et résolument féministe au conseil consulaire. 


3. Frederic Supiot

Neurologue 

Bruxelles-Ville

Franco-belge, j’ai passé les 18 premières années de ma vie à Villeneuve-Saint-Georges en petite couronne parisienne et l’essentiel des 36 autres en région bruxelloise où j’ai fait mes études de médecine et de spécialité à l’ULB pour devenir neurologue en 1997 à l’hôpital Erasme. 

Je vis en couple, j’ai 3 enfants entre adolescence et âge adulte. Sympathisant des Verts depuis quasiment leur fondation à Clichy en janvier 1984, je n’ai franchi le pas de l’adhésion qu’environ 20 ans après. 

Cycliste du quotidien, rien ne me relaxe plus du stress que nous pouvons éprouver dans cette vie de dingue que de faire la promenade verte de Bruxelles, préférablement dans le sens des aiguilles d’une
montre.

Mon souhait : que ce logiciel libéral-productiviste qui nous mène droit dans le mur les deux pieds sur l’accélérateur soit enfin un mauvais souvenir. Puissions-nous y contribuer modestement à l’occasion de ces élections Consulaires. 


4. Stéphanie Lepczynski

Conseillère politique au cabinet de la Secrétaire d’état à la transition économique et à la recherche scientifique ; Co secrétaire de la locale ECOLO d’Enghien, déléguée ECOLO au PVE 

Enghien

Lilloise, d’origine polonaise, j’ai vécu entre ce qui se nomme maintenant « les Hauts de France », Caen et Orléans. 

Mes études – hypokhâgne et khâgne, droit, science po – se sont déroulées entre la France et la Pologne, avec toujours en tête la même idée fixe : travailler à l’approfondissement de la construction de l’Union européenne. Je suis donc arrivée à Bruxelles pour un stage de fin d’études à la Commission européenne. 

J’ai ensuite travaillé pour un think tank européen, et me voilà maintenant conseillère politique au cabinet de la Secrétaire d’état à la transition économique et à la recherche scientifique. 

J’ai passé plus d’un tiers de ma vie en Belgique et y ai construit une famille. J’habite à Enghien, dans le Hainaut, depuis 2017.


5. Emmanuel Petel

Maître maraîcher, agronome ,  président de l’association « Français de Belgique-ADFE

Ixelles

Né dans une ferme du Perche, je suis passionné par la terre et l’histoire du monde agricole. J’ai une formation d’agronome à Toulouse après être passé par des facultés des sciences, notamment celle de Perpignan. J’ai eu la chance de faire un séjour de coopération de 18 mois en Haïti dans un village de paysan‧nes au rythme des coutumes créoles.

De retour en métropole, mon atterrissage fut brutal, avec un travail à Paris. Dans un office agricole j’ai été chargé de la politique laitière en lien avec le monde de l’élevage et ses fromages, mais aussi ses quotas laitiers. Souhaitant continuer à concevoir la politique laitière à l’échelle européenne, j’ai rejoint la Commission Européenne en 2002, avec un défi : celui de préparer l’élargissement, une occasion de parler « quotas laitiers » en Pologne et en Roumanie. 

Depuis 2010, je suis engagé pour verdir la PAC, vaste sujet. Comment promouvoir l’agroécologie et réconcilier la terre avec les citoyen‧nes européen‧nes. Mes quatre enfants s’épanouissent en Belgique, fréquentant les différents pôles scolaires de l’ULB à l’UCL. 

Pour ne pas rompre avec mes racines, je m’investis dans la promotion de l’agriculture urbaine ayant suivi une formation de maîtres maraîchers. Aussi membre du parti Ecolo, j’ai rejoint la liste des candidats d’Ixelles aux communales 2018.

Par ailleurs, je suis actuellement président de l’association « Français de Belgique-ADFE », une association d’utilité publique auprès du Consulat, pour être auprès des Français‧es dans leur intégration et leurs démarches de citoyen‧nes en Belgique. Cette association a vocation de réunir des Français‧es de sensibilité de gauche, partageant des idées de tolérance et de justice sociale.


6. Isabelle Pauthier

Députée régionale ECOLO 

Molenbeek-Saint-Jean 

Née dans les vignobles du Mâconnais, enfance à Strasbourg, adolescence à Nancy où j’ai côtoyé Virginie Despentes sur les bancs du Collège Montaigu, Hypokhâgne et Khâgne au Lycée Henri Poincaré, Maîtrise d’histoire à la Faculté de Nancy II, classes préparatoires au concours de l’Ecole Nationale du Patrimoine simultanément avec un Master à l’Ecole Pratique des Hautes études, j’ai tout lâché pour m’installer à Bruxelles en 1994. 

A Schaerbeek, d’abord, puis dans le centre-ville, puis à Saint-Josse et à Molenbeek depuis 2005. 

J’ai travaillé dans l’édition, dans l’éducation permanente – ASBL ARAU – et je suis depuis mai 2019, députée Écolo au Parlement Régional Bruxellois. 

Cycliste convaincue, mère de 3 grands ados, fan de rando dans les Alpes, j’ai des attaches familiales dans le Var.


7. Marc Décultot

Ingénieur

Liège 

Je suis né dans le pays de Caux en Normandie, entre les raffineries de pétrole et les vaches dans les prés. 

Après les classes préparatoires, je suis parti faire une école d’ingénieur‧es à Strasbourg pour y étudier la physique.

C’est notamment à Strasbourg que j’ai pu faire mes premiers engagements associatifs en étant élu représentant des étudiants auprès de mon école et de l’Université de Strasbourg. 

Durant ma dernière année d’étude en 2010, j’ai découvert Liège et la Belgique, lors de mon stage de fin d’étude à l’Université de Liège. 

Tombé sous le charme, je n’en suis jamais reparti, continuant à l’université dans le domaine de l’optique en général, puis depuis 5 ans dans le domaine du laser industriel de précision dans une entreprise locale. 

Que ce soit dans mon travail ou au sport, je joue au rugby depuis 2011 au Royal Football Club Liégeois Rugby RFCL, je croise de nombreux‧es français‧es, et suis souvent témoin des difficultés que peut représenter l’arrivée dans ce nouveau pays.


8. Bernadette Capillon

Employée de magasin. Déléguée syndicale CNE depuis 25 ans 

Originaire de Valenciennes, je suis arrivée en Belgique en 1977.

Militante syndicale depuis 1987, c’est dans le cadre de ces activités que je siège dans plusieurs commissions et administrations. Commission, telle la CAPD, Commission Amiante et Produits Dangereux de la région Mons – La Louvière, où je me bats pour la prévention contre l’amiante dans les entreprises et dans les écoles les plus anciennes ; mais aussi pour l’Agence Locale pour l’Emploi, et titres services, où nous protégeons syndicalement tou‧tes les travailleur‧euses sous-payé‧es d’autant plus depuis le début de la pandémie de la COVID.

Je vis dans l’entité de Colfontaine, province de Hainaut, dans l’arrondissement de Mons.

Je suis membre du parti Écolo, pour son programme mais surtout pour la protection de tout ce que notre planète nous apporte !


9. Nicolas Tavitian

Ancien conseiller communal Groen – Zaventem

10. Sabrina Terentjew

Militante associative 

11. Jérôme Jolibois

Cyclonudista, mandataire CPAS et conseiller communal – Bruxelles-ville

12. Claude Botella

Professeur Lycée Jean Monnet, déléguée syndicale – Forest

13. Christophe Lefèvre

Employé gestionnaire de réseaux – Dour 

14. Françoise Duthu

Retraitée, ancienne députée européenne – Ottiginies-Louvain-La-Neuve 

15. Frédéric Deverchère

Consultant en marketing et développement – Bruxelles-ville

16. Tatiana Pinget 

Co secrétaire de la locale ECOLO – Bruxelles-ville

17. Quentin Hurel

animateur politique Ecolo – Charleroi

18. Mélanie Vogel

Conseillère politique au Parlement européen – Saint-Gilles

19. Florent Le Duc

Directeur du Festival de musique FrancoFaune – Berseel

20. Perrine Ledan

Echevine ECOLO en charge de la culture et des affaires internationales – Uccle

21. Guillaume Sellier

Conseiller consulaire des Français de l’étranger – Uccle