Le Chili et la vaccination contre le Covid-19

Le pays a été durement touché par la pandémie. Dès mars 2020 les écoles ont été fermées et la population a vécu l’un des confinements les plus longs et plus stricts dans le monde. D’ailleurs c’est loin d’être fini… Mais concernant la vaccination, on peut dire que le Chili se montre exemplaire ! Un mois après le lancement de la vaccination massive (débutée début février 2021) déjà 4 millions de personnes on reçu la première dose, 20% de la population…

Plusieurs explications peuvent être avancées :

Dans ce pays laboratoire du néolibéralisme, les capacités de négociation et les liens commerciaux au niveau mondial sont très développés. L’université Catholique du Chili a des liens très étroits avec les industries pharmaceutiques dans le monde. Les liens sont également privilégiés au niveau économique avec la Chine (qui achète la majorité du cuivre chilien). Le pays a misé dès le départ sur le vaccin chinois Sinovac. Les négociations ont commencé dès avril 2020, le Chili acceptait alors d’être pays test en contrepartie d’une belle réduction pour l’achat de millions de leurs vaccins.

Le pays a également acheté à plusieurs autres laboratoires, diversifiant ses sources afin de s’assurer une disponibilité. Les premiers vaccins arrivés fin 2020 étaient ceux de Pfizer BioNtech, moins faciles à stocker et transporter dans une pays où les températures l’été montent facilement au dessus de 30 degrés C.

Autre point majeur, depuis longtemps le réseau de santé de proximité est largement déployé partout dans le pays. Chacune et chacun est inscrit.e dans le centre de santé de son quartier ou de sa petite ville. Les doses de vaccin ont été distribuées rapidement à chaque coin du pays avec une efficacité impressionnante.

La vaccination s’est organisée de façon quasi militaire (le pays connaît le sujet…) dans ces centres de santé mais aussi dans les cliniques privées, des stades ont été réquisitionnés, des centres commerciaux… Pour la petite histoire je me suis faite vaccinée dans le parking d’un centre commercial ! À chaque jour correspond une tranche d’âge et/ou une fonction professionnelle et/ou une pathologie spécifique. Suite à une forte pression du Collège des Professeurs, le personnel d’éducation a été priorisé afin d’assurer au mieux la rentrée scolaire de mars.

La vaccination est totalement gratuite, Chilien.ne.s et étranger.e.s résidant.e.s peuvent y accéder. La population adhère à cette campagne, ici il vaut mieux être vacciné même si le vaccin n’est pas efficace à 100% plutôt que d’être hospitalisé et endetté à vie… D’ailleurs, généralement la population ne questionne pas les vaccins.

Finalement, dans un contexte de crise sociale et politique importante (nous vivons une révolte sociale depuis octobre 2019 avec des manifestations presque quotidiennes, près de 500 éborgnés, 40 morts, des soupçons de viols et tortures de la part de la police et de l’armée…) le président cherche absolument à se refaire une popularité. La vaccination prendrait-elle une tournure politique ? C’est probablement le cas. En attendant, ce pays en développement joue dans la cour des grands et commence même à offrir des vaccins à des pays voisins !

Photo by Daniel Schludi on Unsplash