Accueil Actualité Yann Roustan (HDF-09)

Yann Roustan (HDF-09)

Présentation de Yann Roustan, 9ème circonscription des Français de l’étranger :

Aimé Césaire, disait en 1950, dans son discours sur le colonialisme « Une civilisation qui s'avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente. Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte. Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde »[1]. Soixante-six ans après, cette missive n’a jamais été autant d’actualité !

L’année 2017 est cruciale pour l’avenir de la France, après un quinquennat marqué du sceau du renoncement, par un accroissement très fort des inégalités, un dérèglement climatique de plus en plus prononcé et la percée du terrorisme djihadiste partout dans le monde… Les écologistes ont un rôle essentiel à jouer pour l’avenir. C’est pourquoi je suis candidat à l’élection législative de la 9ème circonscription des Français de l’étranger.

Agé de 31 ans, je bénéficie d’un solide parcours personnel et professionnel, que l’on peut qualifier d’atypique, et qui m’a vu évoluer de l’industrie française à la gestion de projet au Burkina Faso, en passant par l’enseignement et l’organisation d’évènements culturels… Ce parcours m’a permis de me bâtir une solide expérience professionnelle, et de parfaire mon sens de l’adaptation et ma grande polyvalence. Basé au Burkina Faso depuis 5 ans, j’ai – après plusieurs expériences Volontaire de Solidarité Internationale (VSI) – créé un bureau d’étude en gestion de projet et en communication, à Fada N’Gourma, dans l’est du pays, afin de mettre à profit mes diverses compétences et contribuer au développement local.

Parlementaire écologiste, je me battrai inlassablement pour promouvoir une société fraternelle, je refuserai tout ce qui tord et qui fragmente notre République. Je travaillerai la loi pour qu’elle soit au service d’une société en transition. Et jamais je n’oublierai que la France ne s’arrête pas aux frontières du territoire métropolitain. Nous sommes tous, Français habitant en France ou à l’étranger, au service d’une même communauté de destin. Candidat, je suis porteur de cet espoir. Député je serais acteur de cette réalité !

[1] Aimé Césaire, Discours sur le colonialisme, suivi de Discours sur la négritude, Présence Africaine, Paris, 1955 et 2004

Laisser un commentaire