Accueil Idées - Propositions Nos priorités pour les Français de l’étranger

Nos priorités pour les Français de l’étranger

Logo_EELV_HdF

La Région Hors de France d’Europe Ecologie Les Verts a fixé ses priorités pour les Français de l’étranger.

 

Loin des clichés sur les évadés fiscaux, la population des Français de l’étranger est très hétérogène et en croissance continue (près de 2,5 millions dont plus de 40% de binationaux). Les Français de l’étranger sont, à l’image de la diversité nationale, une population composée d’expatriés temporaires ou de longue date, représentatifs de toutes les couches sociales… Communauté également de familles, souvent binationales, ces Français hors de France subissent les crises actuelles, qu’elles soient économiques, sociales, sanitaires ou environnementales. Touchés par les catastrophes naturelles ou nucléaires en Asie, par la crise financière en Europe du Sud, par la crise sociale partout dans le monde, ils sont fragilisés par les errements de notre système. Mais ils sont également une source d’espoir car porteurs de projets et d’idées nouvelles, fondées sur une vision et une expérience internationales. C’est un atout qui doit être porté par des politiques appropriées.

 

Les écologistes proposent de :

 

* Mener des politiques sociales réellement progressistes :

  • Éducation : accès plus équitable au réseau des écoles françaises via une politique des bourses ambitieuse, la suppression de la politique de prise en charge (PEC) et une restructuration de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) ; gestion durable des établissements d’enseignement français ;  développement de projets éducatifs locaux ; renforcement de l’aide aux établissements locaux bilingues, aux programmes FLAM et à l’enseignement du français à distance.
  • Retraites et fiscalité : mise en place d’une réforme des conventions fiscales avec les pays de résidence pour adopter de manière bilatérale des modèles de fiscalité plus équitables au terme d’un processus concerté ; harmonisation de la taxation des retraites complémentaires au sein de l’Union Européenne pour faciliter la mobilité des citoyens ; prise en compte selon des modalités spécifiques des années travaillées hors de France dans le calcul de la retraite.
  • Santé : améliorer la couverture médicale de la Caisse des Français de l’étranger (CFE) par le biais d’accord de tiers-payant et de taux de remboursements adaptés à chaque pays ; pérenniser et consolider le dispositif de troisième catégorie aidée de la CFE ; assurer la mobilité de tous les ressortissants français en fin de vie (en Europe par le biais de la carte européenne d’assurance maladie) ; développer un guichet unique CFE – mutuelles françaises ; appliquer les dispositions relatives aux dépistages gratuits (malformation fœtale, cancers) pour les Français et Françaises résidant dans des pays qui ne le proposent pas.

 

* Valoriser les parcours étudiants et professionnels à l’étranger : renforcement de l’appui à la mobilité notamment dans le cadre scolaire et universitaire ; mise en place d’un guichet pour l’aide au retour (travailleurs, étudiants, chercheurs, chômeurs, volontaires).

 

* Consolider les droits des Français de l’étranger : veiller au respect des libertés civiques et des droits (de la famille, des enfants, des LGBT, en cas de procédure judiciaire), et ce pour tous les citoyens dont bien sûr les plurinationaux ; consolider les services publics français à l’étranger notamment en restaurant les moyens de fonctionnement régulier des services consulaires ; renforcer l’aide sociale en faveur des plus démunis, des femmes isolées, des personnes âgées ; mettre en place une politique efficace de prévention et gestion de crise par les services consulaires dans le cadre d’une plus grande solidarité européenne ; améliorer l’aide au retour en cas de crise politique, catastrophe naturelle ou conflit armé.

 

* Mettre en place des leviers d’actions écologiques hors de France : soutien aux projets et programmes français innovants à forte valeur environnementale portés par des PME, associations, universités, écoles ; développer un réseau mondial de centres de recherches liées aux thématiques écologistes; mise en place d’outils favorisant les échanges de savoirs entre universités et représentants de la société civile sur ces thèmes.

 

* Soutenir l’action culturelle extérieure : affirmer une politique qui promeuve la diversité culturelle en ranimant le réseau culturel à l’étranger ; restaurer les moyens de fonctionnement des Instituts culturels français ; donner aux travailleurs culturels et aux professeurs de français langue étrangère qui produisent l’action culturelle extérieure des conditions de carrière comparables à celles de l’Education Nationale ; mettre en place une gouvernance plus démocratique et participative du réseau et des établissements culturels.

 

* Assurer une meilleure reconnaissance politique des Français établis hors de France  et des Européens établis hors d’Europe: transformer l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE) en une collectivité publique de type régional, afin de mieux représenter les près de 2,5 millions de Français établis hors de France et d’améliorer les politiques publiques les concernant ; dédier des sièges de députés européens aux Européens établis hors d’Europe via un scrutin de liste sur une circonscription unique des Européens hors d’Europe.

 

26 commentaire(s)

  1. JeanJacques Sarton

    Bonjour,

    une chose importante est à mon avis de partiqué une politique non chauviniste. La participation, des non ressortissants, à la vie politique ded leur pays de résidence devrait être améliorée. La chartre des droits fondaementaux de l’Union Euroopéenne dit bien que les citoyens de l’Europe ne peuvent être considéré comme étrangé. Cela implique que l’article 16 de la convention européenne des droits de l’homme ne peuvent êtrent appliquées. Actuellemement les citoyens le l’Europe résidants dans un état de l’union dont ils ne possèdent pas la nationalité, sont discriminés en ce qui concerne leurs droits politiques. Est t’iöquestion dans votre programme de renforcer les droits politique (droit de vote a tous les échelons de l’état) ?. Il vas sans dire que cela devrait s’appliquer à tous les habitants de la communaute européenne.

    Salutations

    Jean-Jacques Sarton

    1. bruneau

      Bonjour,
      Il est prévu dans le programme d’Eva Joly de renforcer les libertés et les droits, entre autres des étrangers: « Le respect des droits des étrangerEs est un baromètre de notre santé démocratique ». Il est ainsi prévu d’accorder le droit de vote aux étrangerEs non communautaires qui résident depuis 5 ans en France.

  2. Agnès Hue

    Merci Madame Joly !
    Merci de penser à nous, Français de l’étranger, qui plus est professeurs FLE.
    Le statut de l’enseignement du français langue étrangère (et par conséquent de la Francophonie) se trouve dans une précarité extrême pour la simple raison que le statut des professeurs FLE est extrêmement précaire. J’enseigne à l’Alliance Française de Miami depuis 3 ans et demi, et comme tous mes collègues, si nous n’avions pas un conjoint qui gagne correctement sa vie nous serions dans l’impossibilité de continuer dans cette voie… A ce jour, l’enseignement du FLE n’est pas métier, c’est plus qu’une vocation, c’est d’abord un sacrifice (professionnel et financier).
    A l’Alliance Française de Miami, un professeur FLE diplômé (certains ont même des doctorats) est rémunéré 20 dollars de l’heure… Une heure de cours se rénumère normalement 40 dollars de l’heure partout ailleurs en Floride… Sur ces 20 dollars, nous est retiré à la source 15% d’impôts et nous n’avons AUCUNE COUVERTURE SOCIALE (ni congés payés, ni congés maternité, ni couverture santé, ni allocations chômage, etc.). De surcroît, les temps partiels sont la norme, ce trimestre, j’ai obtenu 10 heures de cours hebdomadaires, c’est le maximum que j’ai réussi à décroché en 3 ans et demi (par manque de prof !). 10 heures de cours donnés, c’est minimum 10 heures de prépartion à la maison, préparations qui ne sont jamais rémunérées comme elles le seraient à l’Education nationale…
    Cette précarité fait que les Alliances Françaises ont beaucoup de mal à recruter des professeurs diplômés FLE, il nous arrive d’avoir des élèves inscrits mais en attente de cours par manque de professeurs… Est-ce acceptable, alors que nous assistons de notre lucarne tous les ans à ces sommets de la Francophonie financés à coups de millions d’euros…

    Comme nous, vous, Française de l’étranger, je vous crois plus à même que vos adversaires de comprendre nos difficultés. Bonne chance !

  3. morgan

    bonjour je suis Morgan , j ai 38 ans et je vis en Argentine depuis deja 8 ans, je vous remercie de prendre conscience des francais a l etranger. Il est vrai que j ai la sensation qu on est les oublies de la metropole. j espere que le mouvement vert obtiendra suffisament de vote et assez de poids pour convaincre la multitude et autres politiciens des changements a effectuer pour une vie meilleure. Nous avons la chance d etre ne en France, d avoir un systeme social assez efficace en comparaison a d autres pays. Il est arrive le temps du changement et de la prise de conscience que la planete ne nous appartiens pas, nous s y sommes seulement ses hotes.
    Bonne chance, de tout coeur avec vous.

  4. Yan Nicholls

    Mme Joly
    Merci de répondre à mes questions ci-dessous.

    1) Protéger la planète pour préparer l’avenir
    Qu’allez-vous faire exactement pour protéger la planète?

    2) Créer des emplois et lutter contre la vie chère
    Comment allez vous faire pour créer des emplois? comment allez-vous faire pour lutter contre la vie chère?

    3) Construire une république exemplaire
    Quelle genre de république vous viens en tête? Donnez des détails sur la constitution et la gestion de cette république exemplaire.

    4) Bâtir une société ouverte et apaisée
    Comment allez-vous vous y prendre? comment allez-vous faire pour avoir une société ouverte et apaisée? qu’entendez-vous exactement par ces termes?

    5) Choisir une Europe fédérale pour changer le monde
    Comment voyez-vous le monde? Que faudrait-il changer dans le monde et comment comptez-vous vous y prendre? quelles sont vos chances de succès pour cette tâche?

    6)Êtes-vous favorable au mariage homosexuel? êtes vous favorable à l’adoption d’enfants par des couples homosexuels? Je répète… par des couples.

    1. bruneau

      Bonjour,
      Vous trouverez toutes les réponses à vos questions dans le programme présidentiel détaillé d’Eva Joly: http://evajoly2012.fr/le-projet/
      En vrac, quelques réponses:
      – La planète se protège par des réglementations et des incitations économiques, par exemple les crimes environnementaux doivent être reconnus et combattus.
      – L’économie verte et solidaire peut créer 1 million d’emplois en France ; la même quantité d’énergie produite en renouvelables c’est 6 fois plus d’emplois qu’en nucléaire.
      – Une république exemplaire est liée au passage à une VIème république, où la participation des citoyens sera plus forte, ainsi que le rôle de leur représentation, l’assemblée nationale.
      – Une société ouverte nécessite d’arrêter de monter les Français les uns contre les autres, et d’alimenter la peur. Cela passe aussi par un respect des étrangers.
      – Le monde est aujourd’hui victime des très fortes dégradations environnementales, la crise économique est étroitement liée à la raréfaction des ressources naturelles. C’est par les organisations internationales que la France devra pousser à une action forte et rapide, par exemple vis-à-vis du changement climatique.
      – Eva Joly et EELV sont favorables au mariage de couples de même sexe, tout comme à la possibilité d’adoption par ces couple.

  5. Anne AMAR

    Je suis trouble par cette histoire que certains veuillent nous supprimer, les expatries, nos retraites et securite sociale. Qu’en est-il, est ce que c’est en voie d’etre passe?
    Merci

    1. bruneau

      Bonjour,
      Il n’est pas prévu à ce jour de supprimer les retraites ou la sécurité sociale des Français de l’étranger, cependant l’accessibilité de ces dispositifs et la lourdeur des procédures posent question. Nous constatons une dégradation du service public à l’étranger, notamment dans les services consulaires, qui n’ont plus suffisamment les moyens financiers et humains pour répondre entièrement aux demandes des Français de l’étranger. Les écologistes défendent entre autres une consolidation de la Caisse des Français de l’étranger et une harmonisation européenne en la matière.

  6. Monique PERLOT

    Bonjour,
    Une première … une candidate qui s’intéresse aux Français de l’Etranger. Trois enfants, nés respectivement en RFA, en Grèce et en Belgique où je réside. Plus de détails seraient les bienvenus comme par exemple :

    Je pense plus particulièrement à

    « Convention de prévention de la double imposition » surtout si épouse d’un fonctionnaire planifiant de retourner au pays (la France)

    « Equivalence des diplômes » … tous les enfants ne vont pas au lycée francais … p.ex en Grèce, de tels lycées se trouvent à Athènes et à Thessalonique. Pratique quand on travaille en Crète.

    « Accès à la fonction publique française » (j’ai un garçon qui souhaite devenir officier pompier en Belgique voire en France)

    « Accès à des stages dans les ambassades de la République virtuellement interdit aux Français de l’Etranger » (du moins sur le site web du Ministère des Affaires Etrangères)

  7. Dominique BERNADAUX

    Mme Joly,

    Mon vote vous est acquis de par ma conviction écologique et mon admiration pour les positions que vous avez prises, de longue date, contre la financiarisation de l’économie et la criminalisation de la finance.
    Il est clair pour moi qu’une infime partie des volumes annuels des transactions financières spéculatives, pour ne pas dire frauduleuses, règlerait une grande partie de nos problèmes financiers.
    Je souscris pleinement à vos propositions. Bravo.

  8. Annie Blase

    Chère Madame,
    Permettez-moi de vous féliciter de mettre l’écologie au coeur de votre projet politique!Personnellement,naturalisée française depuis 1982 (Belge d’origine), j’ai voté pour la 1ere fois pour A. Waechter; élevée à la campagne par des parents écolos avant l’heure, j’ai toujours considéré cette partie de notre réalité humaine comme 1ere et dernière instance, condition de tout le reste, et j’estime que toute politique économique doit considérer en priorité absolue la santé de notre merveilleuse planète,garante de la nôtre. Je sais que vous ne serez sans doute pas notre prochaine présidente mais je voterai pour vous et j’espère que vous serez à la tête d’un ministère où vous pourrez rendre utile à la République votre intelligence, votre honnêteté et votre persévérance.
    Je me permets un conseil, en accord avec les questions de Yan Nicholls: pensez très soigneusement le « COMMENT » de votre travail politique, car nous sommes maitres seulement de nos moyens, la fin en dépend et est très souvent hors de notre atteinte. Avec toute mon estime!
    Une prof de FLE au Mexique.

  9. Claudine Hertzog

    Bonjour
    Je suis expatriée depuis de nombreuse année, binationale j’ai fonde ma famille en Israël mais depuis plusieurs année je m’intéresse de nouveau à la politique dans la métropole(mondialisation oblige entre autre!) et bien qu’ayant lu une grande partie de vos projet votre orientation en matière de politique étrangère ne ma parait très claire…Et pour nous qui vivont au loin c’est très important!

    1. bruneau

      Bonjour,
      En effet, Eva Joly et EELV proposent une nouvelle politique étrangère. L’un des 5 chapitres du programme présidentiel d’Eva Joly est intitulé « Une Europe fédérale, un monde plus juste ». Vous pouvez consulter ce document en suivant ce lien: http://evajoly2012.fr/le-projet/
      Les solutions aux crises multiples actuelles passent par une Europe politique forte, la fin de la Francafrique et de la fracture Nord-Sud, ainsi qu’une France ouverte et cosmopolite.

  10. Hakan

    J’ai 32 ans et je vis au Canada depuis 6 ans. Ce que j’aime ce sont vos propositions et vos idées de fond. Généralement je ne m’attarde pas sur la forme mais sur le contenu. Les candidats les plus intelligents ne sont pas les plus charismatiques… Bravo et bon courage!

  11. cath.

    ET que faites vous pour proteger le droit des animaux?

    1. bruneau

      Bonjour,
      En matière de droit des animaux, le programme d’EELV prévoit notamment:
      « – une loi sur les droits et la protection des animaux sera proposée au Parlement : elle définira un nouveau statut de l’animal dans le Code civil. Il passera du statut de « bien meuble » ou « immeuble » à celui d’être vivant. Elle agira contre le trafic d’animaux et mobilisera pour cela les forces de police (douanes, gendarmerie, police). Le bien-être animal sera pris en compte dans les politiques thématiques (transport, abattage et bâtiments en
      agriculture, animaleries, cirques) et les pratiques brutales, cruelles et indignes seront proscrites. L’expérimentation sur les animaux fera l’objet d’un débat pour la repenser et la réformer en profondeur ;
      – une remise en ordre de la législation sur la chasse. La chasse s’accompagne trop souvent de pratiques inacceptables, voire délictueuses : déterrage, occupation privative d’espaces naturels, dérive dans la régulation de la faune. Des efforts ont été faits dans le milieu et certaines fédérations de chasse ont pris un tournant positif en matière de gestion de protection de l’espace et de la faune. Reste qu’un certain nombre de réformes sont indispensables :
      statuts et financement des fédérations, fiscalité, octroi des permis, réexamen de la notion de « nuisibles », partage de l’espace entre usagers, jour de non-chasse, droit de nonchasse et de retrait des propriétés du domaine chassable, extension des règles de la protection animale à la faune sauvage (contre les chasses particulièrement cruelles) »
      C’est à la page 32: http://eelv.fr/wp-content/uploads/2012/03/projetpdf.pdf
      Lucien

  12. Arrias

    Madame,
    Je suis à la bse plutôt de gauche, mais j’habite un quartier dit sensible.
    Que proposent les écologistes en réaction à la philosophie impérialiste de l’islam.
    Je ne pourrais bien évidemment vivre dans ce quartier si je ne m’étais pas adapté… J’ai donc bien évidemment des amis venant d’Afrique du Nord et ma fille va se marier avec un jeune homme d’origine tunisienne. Ce qui m’étonne le plus est que ce sont les nord-africains non religieux qui dénoncent le plus la passivité des français face à une authentique tentative d’anschulss de l’islam sur le territoire français.
    Ces mêmes disent que même les modérés voient d’un oeil complaisant les plus radicaux, « ceux qui osent », « ceux qui VIVENT la religion »…
    Il n’est pas rare de voir des jeunes filles attendant le bus sous les insultes de jeunes désoeuvrés car elles ne sont pas voilées.
    Je lutte contre le FN, mais vous, luttez vous vraiment pour l’indépendance de la France?

    1. bruneau

      Bonjour,
      La République doit en effet réinvestir certains quartiers. Eva Joly et EELV proposent de nouvelles politiques pour des territoires solidaires. Cela passe en particulier par de nouvelles politiques dans les quartiers populaires. « Une nouvelle politique des quartiers doit s’inscrire dans une démarche globale de « refaire la ville », qui désenclave, permette à toutes les populations de sortir des enfermements scolaires, culturels ou de loisirs, favorise les fluidités et les échanges, mixe vraiment les populations et les activités, organise les moments et les espaces festifs partagés. »
      Cette politique implique la création d’emplois qualifiés dans les quartiers, l’aide à la création d’entreprises, une présence des services publics, dont le personnel doit refléter la diversité de notre population, un effort pour l’éducation et la formation pro, une politique de transport à la hauteur des besoins et une implication des habitants dans les opérations de réhabilitation.
      Lucien

  13. […] Retrouvez les priorités d’Europe Écologie Les Verts pour les Français de l’étranger […]

  14. […] Retrouvez les priorités d’Europe Écologie Les Verts pour les Français de l’étranger […]

  15. […] Retrouvez les priorités d’Europe Écologie Les Verts pour les Français de l’étranger […]

  16. […] Les priorités d’Europe Écologie Les Verts pour les Français de l’étranger […]

  17. […] Les priorités d’Europe Écologie Les Verts pour les Français de l’étranger […]

  18. […] Les priorités d’Europe Écologie Les Verts pour les Français de l’étranger […]

  19. […] Les priorités d’Europe Écologie Les Verts pour les Français de l’étranger […]

  20. […] " Touchés par les catastrophes naturelles ou nucléaires en Asie, par la crise financière en Europe du Sud, par la crise sociale partout dans le monde,les Français hors de France sont fragilisés par les errements de notre système. Mais ils sont également une source d’espoir car porteurs de projets et d’idées nouvelles, fondées sur une vision et une expérience internationales. C’est un atout qui doit être porté par des politiques appropriées."  […]

Laisser un commentaire